Obsédés par la sécurité dans un système insécuritaire (7/2017)


FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

 

EN 2017, peut-être la majorité des Français recherche la “sécurité” dans le cadre de systèmes politique et économique qui entretiennent une insécurité chronique.

A votre avis, que resterait-il de votre retraite, de votre épargne, de votre compte en banque et de vos propriétés privées dans les circonstances suivantes (?) : plusieurs mois d’arrêt des centrales nucléaires et d’alimentation en gaz et en pétrole en cas de refus des pays producteurs d’uranium, de gaz et de pétrole de nous approvisionner, le tout conjugué à une arrivée massive de migrants.

La “sécurité” illusoire de ces Français (épargne, retraite, propriété, etc.) volerait en éclats. En fait, leur attirance maladive pour une sorte de sécurité à vie reflète leur peur d’affronter leurs propres peurs, leur peur même de la vie. Ces personnes-là cherchent à apaiser leurs peurs dans le cadre d’un système socialement violent et environnementalement nuisible, profondément insécuritaire. En cherchant à se rassurer par la soumission à un système insécuritaire, ces personnes restent engluées dans leurs peurs. Et la transmettent aux enfants.

Au lieu de cette attitude angoissée maladive et malsaine, nous avons besoin de réflexions et d’actions qui contribuent au bien commun : comment nous nourrir et nous loger en protégeant des écosystèmes humanisés et d’autres sauvages à long terme ? Comment accueillir au mieux des vagues importantes probables de migrants ? Comment créer des sociétés solidaires où chacun prospère en même temps, ou bien en bave en même temps dans les temps difficiles ?

C‘est la vie, au contraire de cette angoisse permanente, état fantomatique des personnes qui attendent la mort.

ventdouxprod nicolas barbier 2017 peur insécurité angoisse affronter sa peur

ventdouxprod 2017, tous droits réservés